Wikimedecine est réalisé dans un but non lucratif et ne dépend d'aucun subside. Sa réalisation a été faite sur fonds propres qui ne suffisent cependant plus à assumer ses frais de fonctionnement sans recourir à la publicité. Pour cette raison, nous demandons à nos lecteurs qui estiment utile qu'il perdure et s'améliore de nous aider au travers de dons ou de l'achat de livres du site.
Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks

Uvéites antérieures (iridocyclites)

Une uvéite antérieure est une inflammation de l'uvée antérieure (iris et/ ou corps ciliaire), généralement unilatérale. Elle constitue une urgence relative nécessitant un examen ophtalmologique.

Etiologies

Une uvéite antérieure peut-être d'origine :

  • Idiopathique (étiologie non retrouvée) dans 33% à 50% des cas
  • Infectieuses :
    • Extension d'une infection oculaire : extension d'une kératite, corps étranger intra-oculaire méconnu,...
    • Foyers loco-régionaux ORL ou dentaires
    • Infections systémiques
  • Maladies inflammatoires systémiques (rare) : spondylarthrite ankylosante, sarcoïdose, Behcet, rhumatisme juvénile, maladie de Still,...

Clinique

Uvéite antérieure - oeil rouge avec hypopion

Uvéite antérieure - oeil rouge avec hypopion

  • Douleurs lancinantes ou de tension, baisse de l'acuité visuelle, photophobie
  • Cercle péricornéen, cornée claire avec test à la fluorescéine négatif, anomalies pupillaires variables (myosis, déformations, hypopion [niveau liquidien blanchâtre à jaunâtre] peu spécifique dans la chambre antérieure),…
  • En cas d'évolution chronique ou de récidive, faire un bilan systémique à la recherche de pathologies rhumatismales/ systémiques

Complications

Les uvéites antérieures se résolvent habituellement sans séquelle sous traitement. Rarement cependant peuvent survenir des synéchies postérieures ou une cataracte.

Il n'y a habituellement pas de récidive. Si c'est le cas, il faut faire un bilan à la recherche d'étiologies systémiques.

Diagnostic différentiel

Le diagnostic différentiel est celui d'un oeil rouge. Il est parfois difficile avec une kératite ou un glaucome aigu.

Prise en charge thérapeutique - Traitements

  • Symptomatique et prévention des complications : collyres mydriatiques, corticoïdes locaux (ou systémiques selon la sévérité de l'atteinte)
  • Etiologique si possible, référer à l'opthalmologue selon le degré de l'atteinte (rarement urgent)
    • Rechercher : infection de voisinage (ORL, dentaire) ou distante, virose, rhumatismes, sarcoïdose, brucellose, tuberculose, toxoplasmose, syphilis,… selon contexte
  • Référer aux urgences en cas de diagnostic différentiel douteux avec un glaucome aigu

Auteur(s)

Shanan Khairi, MD

Wikimedecine est réalisé dans un but non lucratif et ne dépend d'aucun subside. Sa réalisation a été faite sur fonds propres qui ne suffisent cependant plus à assumer ses frais de fonctionnement sans recourir à la publicité. Pour cette raison, nous demandons à nos lecteurs qui estiment utile qu'il perdure et s'améliore de nous aider au travers de dons ou de l'achat de livres du site.
Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks
Suivez le site
Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter Suivez nous sur dailymotion
Partagez l'article
Partagez l'article sur Facebook

Les vidéos du site

L'usage du site, tant pour les visiteurs disposant de qualifications médicales que les autres, suppose avoir pris connaissance de ses Avertissements, de sa Politique de confidentialité et de sa FAQ.