Antifongiques (antimycosiques)

Les infections fungiques ont pris une place considérable essentiellement suite à l’apparition d’un grand nombre de situations d’immunosuppression d’origine infectieuse (HIV), médicamenteuse (chimiothérapie, greffe d’organe), soit conséquences de maladies en tous genres (cirrhose, dénutrition, sepsis, …). Pendant longtemps, les seules molécules disponibles ont été les polyènes, mais très heureusement les dernières années ont vu l’apparition de nombreux nouveaux principes actifs. Attention, très nombreuses interactions médicamenteuses avec certaines de ces molécules.

On distingue les :

Auteur(s)

Pr Baudouin Byl, MD, PhD

(Mis en forme, revu et modifié par Dr Shanan Khairi, MD)