Wikimedecine est réalisé dans un but non lucratif et ne dépend d'aucun subside. Sa réalisation a été faite sur fonds propres qui ne suffisent cependant plus à assumer ses frais de fonctionnement sans recourir à la publicité. Pour cette raison, nous demandons à nos lecteurs qui estiment utile qu'il perdure et s'améliore de nous aider au travers de dons ou de l'achat de livres du site.
Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks

Ca ne peut pas durer

Belgique, Bruxelles-ville, mai 2016,

 

Voilà un mois que nos gardiens de prison sont en grève. Un mois que des milliers de prisonniers sont privés de douche. Qu'ils ne reçoivent qu'un repas par jour. Qu'ils sont cantonnés continuellement dans leurs cellules. Jusqu'à dix pour quelques mètres carrés. Que des centaines de malades incarcérés sont privés de soins. Que des émeutes et incendies éclatent. Que le gouvernement semble impuissant. Déjà un mort en aile psychiatrique. Du sang jusqu'au plafond. Un mois.

 

Ca ne peut pas durer.

 

Manifestation du front commun syndical à Bruxelles contre la politique d'austérité du gouvernement belge de droite-extrême-droite. Six novembre 2014.

Voilà deux ans que d'anciens néo-nazis sont au gouvernement. Deux ans que Charles Michel pactise avec ceux qu'il qualifiait autrefois de "racistes". Qu'ils distillent leur propagande fascisante dans les plus hautes sphères de l'Etat. Qu'ils contrôlent la police. La sûreté de l'Etat. Les finances. La lutte contre la fraude fiscale. La lutte contre la pauvreté. L'égalité des chances. L'immigration. La politique des grandes villes. Deux ans qu'ils n'ont montré qu'incompétence dans tous ces domaines. Incivisme. Attentats. Grèves. Fraudes. Misère. Discriminations. Racisme. Capitale à l'abandon. Deux ans que l'extrême-droite mène le pays au bord du gouffre. Deux ans.

 

Ca ne peut pas durer.

 

Expulsion de SDF, dont des familles, des espaces semi-couverts de la gare du Nord par la police. Bruxelles, 2015 (Belga).

Voilà dix ans que le nombre de sans-abris explose. Doublé en dix ans à Bruxelles qu'il a, ce nombre. Dix ans que l'on ne s'émeut plus des malheureux dormant sur le pavé à chaque coin de ses rues. Que le nombre de morts dans nos rues ne fait qu'augmenter. De froid. De faim. Seuls. Avec une Cara Pils pour seul sacrement. Dix ans que les huissiers expulsent à tours de bras avec la force de la loi. La force des matraques. Dix ans que l'extrême misère s'étend. Que les villes adoptent des arrêtés "anti-mendicité". Qu'elles interdisent la distribution de "soupes populaires". Afin de la chasser de leurs murs. Dix ans.

 

Ca ne peut pas durer.

 

Voilà quinze ans que la haine s'étale sans complexe. Racisme. Homophobie. Romophobie. Négrophobie. N'en jetez plus. Appels aux meurtres. Menaces. Volontés de génocides. Hommages aux collaborateurs du régime nazi. Dans tous les médias. Des anonymes jusqu'à des ministres. Quinze ans que des assassinats et tortures racistes sont perpétrés. Que des homosexuels sont agressés. Parfois même par les forces de police. Que les roms sont traités par l'Etat comme des animaux. Que le patronat exhibe ses pratiques discriminatoires raciales. Quinze ans que le parquet s'en moque. Quinze ans.

 

Ca ne peut pas durer.

 

De "l'asile fiscal" assuré par la Belgique aux rentiers français fuyant leur ISF...

Voilà vingt ans que notre pays est secoué de scandales fiscaux. Vingt-ans que le travail n'est que survivance. Plus personne n'en doute. KB-Lux. Amnisties fiscales. Lux-Leaks. Panama Papers. Toute une classe supérieure vit sur la sueur des classes inférieures. Cumul d'allocations à des rentes exorbitantes. Primauté du consommateur sur le travailleur. Spoliation des revenus du travail. Explosion des revenus des patrimoines. Asile aux rentiers français fuyant leur ISF. Uccle. Néchin. Vingt ans que l'emploi n'est plus qu'une vue de l'esprit. Le pays ne compte plus que 3 à 4 millions de travailleurs déclarés (en équivalents temps-plein). Seuls à financer tout l'édifice. Vivant parfois dans des conditions misérables. Vingt ans.

 

Ca ne peut pas durer.

 

Voilà vingt-cinq ans que les biens publics disparaissent. Vingt-cinq ans que tout bénéfice public se voit privatisé. Que toute perte privée se voit nationalisée. Que l'accessibilité aux soins de santé ne tient qu'au fil de médecins surchargés. Que l'école ne fait que creuser les inégalités. Que la justice n'a plus de majuscule. Vingt-cinq ans qu'on nous ânonne la seule politique possible. Vingt-cinq ans.

 

Ca ne peut pas durer.

 

Voilà trente ans qu'on nous promet une sortie du nucléaire. Trente ans qu'on en connaît le danger. Que des bombes atomiques américaines sont stockées illégalement dans notre pays. Que nos centrales nucléaires se fissurent. Qu'on distribue des pastilles d'iode, au cas où. Qu'aucun plan de cette sortie promise n'est mis en oeuvre. Trente ans qu'on ne fait rien. Trente ans.

 

Ca ne peut pas durer.

 

Serge Kubla (ministre, député, bourgmestre) a la sortie de son incarcération de 48 heures à la prison de Saint-Gilles dans le cadre d'une inculpation pour faits de corruption et malversations au Congo. Février 2015.

Voilà quarante ans que nos politiques et technocrates ne font plus illusion. Quarante ans qu'ils nous exposent leur corruption. Leur oligarchie. Leurs charges héréditaires. Leurs conflits d'intérêts. Ca parle au nom des travailleurs. Parfois au nom des pauvres. Ca ne les connaît que de nom. Cela ne nous étonne plus. Charleroi. Agusta. Valises suisses. Le Botanique. Kubla. De Decker. Quarante ans que l'Etat se désagrège sous les coups de boutoir linguistiques. Que des pans entiers de l'armée et de la police s'autonomisent. Que les tueurs du Brabant et Patrick Hamers sentent le souffre. Quarante ans.

 

Ca ne peut pas durer.

 

La politique des mains coupées au Congo sous le régime colonial de Léopold II

Voilà deux siècles que le pays vit sur le sang du monde. Deux siècles qu'il proclame sa fierté de ses crimes contre l'humanité au Congo. Du fouet. Des mains coupées. Des massacres. Des assassinats. De Lumumba. Que l'exploitation se pare des oripeaux de coopération. Que nous créons et vivons de l'endettement des pauvres. Que nous formons et rémunérons les dictateurs. Que notre micro-pays est un des premiers exportateurs d'armes au monde. Deux siècles qu'Anvers charrie les diamants du sang. Deux siècles.

 

Ca ne peut pas durer...

Et, pourtant, ça dure...

Auteur(s)

Shanan Khairi, MD

Publié dans Le Grand Soir le 26/05/2016

Wikimedecine est réalisé dans un but non lucratif et ne dépend d'aucun subside. Sa réalisation a été faite sur fonds propres qui ne suffisent cependant plus à assumer ses frais de fonctionnement sans recourir à la publicité. Pour cette raison, nous demandons à nos lecteurs qui estiment utile qu'il perdure et s'améliore de nous aider au travers de dons ou de l'achat de livres du site.
Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks

Les vidéos du site

L'usage du site, tant pour les visiteurs disposant de qualifications médicales que les autres, suppose avoir pris connaissance de ses Avertissements, de sa Politique de confidentialité et de sa FAQ.