Wikimedecine est réalisé dans un but non lucratif et ne dépend d'aucun subside. Sa réalisation a été faite sur fonds propres qui ne suffisent cependant plus à assumer ses frais de fonctionnement sans recourir à la publicité. Pour cette raison, nous demandons à nos lecteurs qui estiment utile qu'il perdure et s'améliore de nous aider au travers de dons ou de l'achat de livres du site.
Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks

Inflammation palpébrale aiguë

Les inflammations palpébrales aiguës sont fréquentes et ne nécessitent généralement qu'un traitement topique ambulatoire. Les deux pathologies rares à ne pas rater étant les cellulites orbitaires et les dacryocystites aiguës (indication d'une antibiothérapie systémique +- un geste chirurgical).

Pathologies bénignes

Parfois spectaculaires (œdème, érythème).

  • Chalazion : granulome inflammatoire sur obstruction d'un canal excréteur d'une glande → tuméfaction palpébrale arrondie visible en éversant la paupière
    • Anti-inflammatoires et antibiotiques locaux → chirurgie si échec
  • Orgelet : furoncle de la base d'un cil → antibiotiques locaux
  • Blépharites allergiques ou infectieuses : inflammation du bord libre des paupières +- sécrétions engluant la base des cils → antibiotiques locaux. Si germe banal → recherche d'un diabète
  • Dacryoadénite = inflammation localisée en regard de la glande lacrymale, ++ virale → régression spontanée. A surveiller car parfois bactérienne → évolution vers une dacryocystite aiguë

Cellulite orbitaire

Urgence ! Complique généralement une affection locale négligée (plaie pénétrante, sinusite,…) → douleurs rétro ou périoculaires + baisse importante de la vision, palpation douloureuse, mouvements oculaires limités, exophtalmie variable + syndrome infectieux (fièvre, tachycardie, frissons),…

Complication rare mais redoutable : thrombophlébite du sinus caverneux.

Attitude :

  • Examens complémentaires : biologie, CT-scanner crâne (sinusiste ? thrombophlébite ? ostéomyélite ?), paire d'hémocultures
  • Recherche étiologique : plaie pénétrante de l'orbite, sinusite, septicémie, abcès du sac lacrymal, ostéomyélite du maxillaire supérieure, staphylococcie de la face avec trombo-phlébite des veines orbitaires secondaire,…
  • Hospitalisation
  • Antibiothérapie IV large et prolongée + traitement étiologique si possible

Dacryocystite aiguë

Correspond au stade suivant une dacryoadénite bactérienne → distension inflammatoire du sac lacrymal → tuméfaction ou abcès entre l'angle interne et la base du nez +- pus à la pression → Antibiothérapie générale (quinolone de 2ème génération ++) +- incision chirurgicale → consultation ophtalmologique.

Auteur(s)

Shanan Khairi, MD

Wikimedecine est réalisé dans un but non lucratif et ne dépend d'aucun subside. Sa réalisation a été faite sur fonds propres qui ne suffisent cependant plus à assumer ses frais de fonctionnement sans recourir à la publicité. Pour cette raison, nous demandons à nos lecteurs qui estiment utile qu'il perdure et s'améliore de nous aider au travers de dons ou de l'achat de livres du site.
Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks

Les vidéos du site

L'usage du site, tant pour les visiteurs disposant de qualifications médicales que les autres, suppose avoir pris connaissance de ses Avertissements, de sa Politique de confidentialité et de sa FAQ.