Insuffisance vertébro-basilaire

L'insuffisance vertébro-basilaire est de mécanisme habituellement hémodynamique, généralement en rapport avec des lésions athéromateuses des artères vertébrales ou du tronc basilaire (démodulation des flux vertébraux distaux et basilaire, généralement en l'absence de suppléance par le territoire carotidien) ou une cardiopathie. L'existence d'une hypotension artérielle orthostatique est à rechercher systématiquement.

Elle peut se manifester par des épisodes d'amaurose fugace bilatérale bien que la clinique soit habituellement dominée par l'apparition de vertiges intermittents progressivement de plus en plus fréquents jusqu'à devenir permanents et invalidants. Peuvent également survenir des AVC du territoire vertébro-basilaire (++ en cas de lésions distales !), des drops attacks, des syncopes.

Le bilan comprendra systématiquement :

  • Echographie-doppler cervicale + transcrânienne
  • IRM cérébrale
  • Angiographie des troncs-supraaortiques (à défaut Angio-IRM)
  • Echographie cardiaque + holters de tension artérielle et de rythme cardiaque
  • ECG

Le diagnostic différentiel est large (syncopes cardiogéniques ou vaso-vagales, crises d'épilepsies, narcolepsie-cataplexie, psychogène, anomalies mécanieques,...) et est à moduler selon l'expression clinique.

En présence de sténoses vertébrales significatives, le traitement est habituellement chirurgical ou endo-vasculaire ("interventionnel") mais la correction des lésions identifiées n'a pas fait la preuve de son efficacité… et le risque de lésions emboliques iatrogènes est important ! Selon le bilan lésionnel, on pourra discuter une revascularisation de la vertébrale proximale (réimplantation dans l'artère cérébrale postérieure) ou distale (pontage avec matériel veineux entre la carotide primitive et la vertébrale dans l'espace C1-C2). 

Auteur(s)

Dr Shanan Khairi, MD