Inflammation palpébrale aiguë

Les inflammations palpébrales aiguës sont fréquentes et ne nécessitent généralement qu'un traitement topique ambulatoire. Les deux pathologies rares à ne pas rater étant les cellulites orbitaires et les dacryocystites aiguës (indication d'une antibiothérapie systémique +- un geste chirurgical).

Pathologies bénignes

Parfois spectaculaires (œdème, érythème).

  • Chalazion : granulome inflammatoire sur obstruction d'un canal excréteur d'une glande → tuméfaction palpébrale arrondie visible en éversant la paupière
    • Anti-inflammatoires et antibiotiques locaux → chirurgie si échec
  • Orgelet : furoncle de la base d'un cil → antibiotiques locaux
  • Blépharites allergiques ou infectieuses : inflammation du bord libre des paupières +- sécrétions engluant la base des cils → antibiotiques locaux. Si germe banal → recherche d'un diabète
  • Dacryoadénite = inflammation localisée en regard de la glande lacrymale, ++ virale → régression spontanée. A surveiller car parfois bactérienne → évolution vers une dacryocystite aiguë

Cellulite orbitaire

Urgence ! Complique généralement une affection locale négligée (plaie pénétrante, sinusite,…) → douleurs rétro ou périoculaires + baisse importante de la vision, palpation douloureuse, mouvements oculaires limités, exophtalmie variable + syndrome infectieux (fièvre, tachycardie, frissons),…

Complication rare mais redoutable : thrombophlébite du sinus caverneux.

Attitude :

  • Examens complémentaires : biologie, CT-scanner crâne (sinusiste ? thrombophlébite ? ostéomyélite ?), paire d'hémocultures
  • Recherche étiologique : plaie pénétrante de l'orbite, sinusite, septicémie, abcès du sac lacrymal, ostéomyélite du maxillaire supérieure, staphylococcie de la face avec trombo-phlébite des veines orbitaires secondaire,…
  • Hospitalisation
  • Antibiothérapie IV large et prolongée + traitement étiologique si possible

Dacryocystite aiguë

Correspond au stade suivant une dacryoadénite bactérienne → distension inflammatoire du sac lacrymal → tuméfaction ou abcès entre l'angle interne et la base du nez +- pus à la pression → Antibiothérapie générale (quinolone de 2ème génération ++) +- incision chirurgicale → consultation ophtalmologique.

Auteur(s)

Dr Shanan Khairi, MD