Uvéites antérieures (iridocyclites)

Une uvéite antérieure est une inflammation de l'uvée antérieure (iris et/ ou corps ciliaire), généralement unilatérale. Elle constitue une urgence relative nécessitant un examen ophtalmologique.

Etiologies

Une uvéite antérieure peut-être d'origine :

  • Idiopathique (étiologie non retrouvée) dans 33% à 50% des cas
  • Infectieuses :
    • Extension d'une infection oculaire : extension d'une kératite, corps étranger intra-oculaire méconnu,...
    • Foyers loco-régionaux ORL ou dentaires
    • Infections systémiques
  • Maladies inflammatoires systémiques (rare) : spondylarthrite ankylosante, sarcoïdose, Behcet, rhumatisme juvénile, maladie de Still,...

Clinique

Uvéite antérieure - oeil rouge avec hypopion

Uvéite antérieure - oeil rouge avec hypopion

  • Douleurs lancinantes ou de tension, baisse de l'acuité visuelle, photophobie
  • Cercle péricornéen, cornée claire avec test à la fluorescéine négatif, anomalies pupillaires variables (myosis, déformations, hypopion [niveau liquidien blanchâtre à jaunâtre] peu spécifique dans la chambre antérieure),…
  • En cas d'évolution chronique ou de récidive, faire un bilan systémique à la recherche de pathologies rhumatismales/ systémiques

Complications

Les uvéites antérieures se résolvent habituellement sans séquelle sous traitement. Rarement cependant peuvent survenir des synéchies postérieures ou une cataracte.

Il n'y a habituellement pas de récidive. Si c'est le cas, il faut faire un bilan à la recherche d'étiologies systémiques.

Diagnostic différentiel

Le diagnostic différentiel est celui d'un oeil rouge. Il est parfois difficile avec une kératite ou un glaucome aigu.

Prise en charge thérapeutique - Traitements

  • Symptomatique et prévention des complications : collyres mydriatiques, corticoïdes locaux (ou systémiques selon la sévérité de l'atteinte)
  • Etiologique si possible, référer à l'opthalmologue selon le degré de l'atteinte (rarement urgent)
    • Rechercher : infection de voisinage (ORL, dentaire) ou distante, virose, rhumatismes, sarcoïdose, brucellose, tuberculose, toxoplasmose, syphilis,… selon contexte
  • Référer aux urgences en cas de diagnostic différentiel douteux avec un glaucome aigu

Auteur(s)

Dr Shanan Khairi, MD