Une histoire du racisme dans la politique belge

Aucun travail universitaire ne s'est malheureusement attaché à tracer une histoire spécifique du racisme dans les milieux politiques et institutionnels belges dans l'après-guerre. Il y aurait pourtant matière à une réelle étude historique apportant un éclairage à une actualité marquée, sur un fond de délitement social, par l'explosion des discriminations d'une part et du communautarisme d'autre part.

 

Les raisons en sont probablement multiples : conservatisme des universités, minorités nationales dont l'histoire est toujours vue comme accessoire, implication de la monarchie - dont toute critique est toujours impossible dans notre pays comme l'a illustré l'auto-dissolution de la commision parlementaire Lumumba - dans les crimes coloniaux,...

 

En lieu et place, il convient cependant de souligner l'initiative louable de Manuel Abramovicz, animateur de l'Obervatoire de l'Extrême-droite, dont l'étude, si elle n'a pas la qualité qu'apporte un financement universitaire, est heureuse et consultable en ligne.