Quinolones

L’adjonction d’un atome de fluor à la molécule d’acide nalidixique a donné naissance aux premières, 2ieme et 3ieme générations, les fluoroquinolones. Antibiotiques bactéricides puissants à excellente biodisponibilité (absorption orale !) et excellente pénétration tissulaire. La molécule la plus ancienne, la norfloxacine, est exclusivement réservée au traitement des infections urinaires (taux sanguins insuffisants pour autres infections).

 

pneumocoque

MSSA

bgn

 

P aeruginosa

anaérobies

G1 – norfloxacine

(urinaire seulement !)

0

0

++

0

0

G2

ciprofloxacine

ofloxacine

levofloxacine

~0

+

++

+++

0

G3

moxifloxacine

++

++

++

+

++

bgn = entérobactéries

Seule la moxifloxacine a une réelle efficacité sur le pneumocoque (quinolone « respiratoire »). De petites différences de spectres existent entre les différentes G2, celui reporté est celui de la ciprofloxacine.

Indications principales :

  • 1G : infections urinaire à bgn
  • 2G : infections à bgn – tous sites, anti pseudomonas
  • 3G : moxifloxacine : infections respiratoires (couverture « typique » et « atypique »), en particulier chez allergiques aux b-lactames

Indications particulières des quinolones :

  • éradication du portage du méningocoque
  • traitement de la diarrhée du voyageur
  • (décontamination digestive du patient neutropénique – indication actuellement moins ferme)
  • efficaces sur Legionella, mycoplasme et chlamydia
  • anti-bgn de second choix chez allergiques aux b-lactames
  • antituberculeux de second choix (et négative recherche de BK chez patient tuberculeux !)

Attention :

  • Effets secondaires : ruptures tendineuses
  • Allongement QT

Attention :

  • R gonocoque en hausse, pas acceptable en empirique !

Auteur(s)

Pr Baudouin Byl, MD, PhD

(Mis en forme, revu et modifié par Dr Shanan Khairi, MD)