Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks

Palpitations

Des palpitations correspondent à une sensation de battements cardiaques "désagréables", "manquants" ou "irréguliers". Généralement psychogènes ou de causes bénignes lorsqu'elles surviennent de façon isolée chez un patient jeune, il faut néanmoins exclure certaines arythmies nécessitant un traitement spécifique par une mise au point comportant au moins une anamnèse, un examen clinique et un électrocardiogramme (ECG) réalisé en présence des symptômes. Selon les caractéristiques cliniques, le bilan devra éventuellement être étendu.

Etiologies

Arythmies (~ 40% des cas)

Loupe.png  Voir l'article détaillé : Arythmies

Extra-systoles auriculaires (ESA), fibrillation auriculaire (FA), flutter, tachycardie atriale, tachycardies jonctionnelles, syndromes de tachycardies jonctionnelles, extra-systoles ventriculaires (ESV), tachycardie ventriculaire (TV),…

Fonctionnelles et psychiatriques (~ 40% des cas)

Divers (~ 20% des cas)

Insuffisance cardiaque, hyperthyroïdie, anémie, hypoglycémie, hyperthermie, iatrogène,…

Démarche diagnostique

Anamnèse

  • Caractères : battements isolés (suggérant des extrasystoles), battements rapides réguliers ou irréguliers, battements amples (bigéminisme, blocs auriculo-ventriculaires,…),…
  • Mode de début et de fin : brusque ou progressif (des palpitations rapides à début et fin brusques doivent faire évoquer une tachycardie par réentrée ou une fibrillation auriculaire ou un flutter auriculaire)
  • Tolérance et symptômes associés : lipothymies, syncopes, angor, vertiges, troubles visuels, dyspnée,…
  • Circonstances déclenchantes : effort ou repos, diurne ou nocturne, repas, excitants
  • Ancienneté des troubles et examens déjà pratiqués, effet de traitements, antécédents cardio-vasculaires personnels et familiaux, facteurs de risque cardio-vasculaires, toxiques, dysthyroïdie, fièvre, médicaments, contexte psycho-social

Examen clinique

Recherche de souffles, de signes d'insuffisance cardiaque, d'hypertension artérielle, de rythme irrégulier, de signes de localisations athéromateuses… L'arrêt de la crise par des manœuvres vagales (à ne pratiquer que par un praticien expérimenté) évoque une tachycardie jonctionnelle ou par réentrée.

Electrocardiogramme

Peut apporter des informations en dehors des symptômes (ex : anomalies intercritiques caractéristique d'un Wolff-Parkinson-White), mais doit être pratiqué au moins une fois durant ceux-ci (on devra parfois recourir à un effort ou un autre facteur déclenchant, voir à un déclencheur médicamenteux).

Examens optionnels ou non urgents

A évaluer selon les facteurs de risque cardio-vasculaires, l'âge et la clinique :

  • Echographie cardiaque
  • Holter du rythme cardiaque de 24 heures
  • Biologie : glycémie, hématogramme, TSH, T3, T4, ionogramme
  • Examens électrophysiologiques

Prise en charge thérapeutique - Traitements

  • Causes psychologiques et dystonie neurovégétative : activités de détente, psychothérapie, magnésium, sédatifs à faibles doses, β-bloquants,… rarement traitement psychiatrique.
  • Autres : traitement étiologique. Voir chapitres correspondants

Auteur(s)

Shanan Khairi, MD

Wikimedecine est réalisé dans un but non lucratif et ne dépend d'aucun subside. Sa réalisation a été faite sur fonds propres qui ne suffisent cependant plus à assumer ses frais de fonctionnement sans recourir à la publicité. Pour cette raison, nous demandons à nos lecteurs qui estiment utile qu'il perdure et s'améliore de nous aider au travers de dons ou de l'achat de livres du site.
Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks
Suivez le site
Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter Suivez nous sur dailymotion
Partagez l'article
Partagez l'article sur Facebook