Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks

Intoxication aiguë aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

! toujours être vigilant à des signes d'hémorragies digestives. Traitement symptomatique, protection gastrique et charbon activé dans l'heure suivant l'ingestion

  • Acide niflumique
    • Potentiellement graves : convulsions fréquentes (svt précédées de myoclonies) jusqu'à 12h après ingestion, coma, acidose métabolique, rhabdomyolyse, IRA, ARCA, troubles digestifs, hypoprothrombinémie
  • Diclofénac : qq rares cas : troubles digestifs, acouphènes, somnolence, IRA
  • Ibuprofène :
    • Rarement symptomatiques (10%), signes généralement bénins (d+ abdos, N+, V+, céphalées, sensations vertigineuses, acouphènes, vision floue, diplopie, nystagmus, somnolence), rarement graves (coma, hypothermie, convulsions, pauses respi, acidose métabolique, hypoTA, troubles cardiaques, IRA)
  • Kétoprofène, acide tiaprofénique, flurbiprofène :
    • Possibles troubles digestifs, dépression du SNC, convulsions, acidose métabolique
  • Naproxène
    • Généralement bénignes (céphalées, troubles digestifs, somnolence), rarement graves (coma, convulsions, acidose métabolique, glomérulopathie
  • Nimésulide
    • Clinique généralement limitée à léthargie/ somnolence, nausées, vomissements, douleurs épigatriques.
    • Rares cas d'HTA, IRA, dépression respi, coma, réaction anaphylactiques

Auteur(s)

Shanan Khairi, MD

Wikimedecine est réalisé dans un but non lucratif et ne dépend d'aucun subside. Sa réalisation a été faite sur fonds propres qui ne suffisent cependant plus à assumer ses frais de fonctionnement sans recourir à la publicité. Pour cette raison, nous demandons à nos lecteurs qui estiment utile qu'il perdure et s'améliore de nous aider au travers de dons ou de l'achat de livres du site.
Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks
Suivez le site
Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter Suivez nous sur dailymotion
Partagez l'article
Partagez l'article sur Facebook