Hypermagnésémie

Une hypermagnésémie est définie par un taux sérique en magnésium supérieur à 0,9 mmol/ l, sous réserve des normes propres au laboratoire de référence. Il s'agit d'un trouble ionique rare et généralement non ou peu symptomatique. Les exceptionnelles formes sévères menaçant le pronostic vital se rencontrent généralement chez les patient en insuffisance rénale (pré)-terminale ou en faillite multisystémique.

Clinique

Une hypermagnésémie n'est que rarement symptomatique.

On peut cependant parfois rencontrer les manifestations suivantes : hypotension artérielle, hyporéflexie, faiblesse musculaire, arythmies, troubles de la conscience jusqu'au coma, risque d'arrêt cardio-respiratoire.

La sévérité clinique est proportionnelle à la sévérité biologique :

  • Si < 2 mmol/ l : généralement asymptomatique
  • Si 2 à 4 mmol/ l : nausées, vomissements, paresthésies ++
  • Si > 4 mmol/ l (sévère) : possibles troubles musculaires, troubles de la conscience, troubles de la conduction cardiaque
  • Si > 8 mmol/ l : risque d'arrêt cardio-respiratoire imminent

Etiologies

  • rénale Insuffisances rénales préterminale ou en hémodialyse ++++
  • Hyperparathyroïdie, hypothyroïdie, Addison, antiacides contenant du magnésium, intoxication au lithium, acidose métabolique, administration de sulfate de magnésium,...

Examens complémentaires

  • Electrocardiogramme (ECG) : possibles ondes T pointues, bloc auriculo-ventriculaire (BAV)
  • Biologie : urée, créatinine, ionogramme complet

Prise en charge thérapeutique - Traitements

  • Arrêt des apports et traitement étiologique si possible
  • En cas d'hypermagnésémie symptomatique :
    • 1 g de gluconate ou chlorure de calcium IV en 2 à 5 minutes +- à répéter après 5 à 10 minutes
      • Alternative : perfusion de G5 + insuline
    • Perfusions abondantes + furosémide
    • Hémodialyse à envisager en cas de dégradation clinique malgré la prise en charge ou d'hypermagnésémie sévère

Auteur(s)

Dr Shanan Khairi, MD