Hydrocéphalie chronique de l'adulte idiopathique

Une hydrocéphalie chronique de l'adulte idiopathique est définie comme une hydrocéphalie chronique de l'adulte sans étiologie retrouvée au terme d'un bilan approprié.

L'âge moyen de diagnostic est de 70 ans et il existe une très discrète prépondérance masculine (53% des cas).

Il s'agit d'un diagnostic difficile à établir et dont la réponse aux traitements est inconstante.

Anciennces dénominations (désuetes) : hydrocéphalie normotensive, hydrocéphalie chronique à pression normale.

Eléments de physiopathogénie

La physiopathogénie des hydrocéphalies chroniques de l'adulte idiopathiques est toujours inconnue. Différents mécanismes, possiblement intriqués, sont classiquement évoqués :

  • Défaut de résorption du liquide céphalo-rachidien (= hypothèse historique)
  • Troubles à la libre circulation du liquide céphalo-rachidien (argument = efficacité dans certains cas d'une ventriculo-cisternectomie)
  • Hypothèse hydrodynamique = troubles de la pulsatilité de la circulation du liquide céphalo-rachidien sur des anomalies vasculaires artérielles et une diminution de la compliance méningée

Clinique

xxxx

Examens complémentaires

xxxx

Prise en charge thérapeutique - traitements

xxxx

Auteur(s)

Dr Shanan Khairi, MD