Fibrillation ventriculaire (FV)

La fibrillation ventriculaire (FV) est une arythmie définie comme une activité ventriculaire rapide totalement désorganisée (multiples circuits de réentrées générant de multiples îlots d'activité électrique indépendants émergeant sans cesse en des lieux différents) avec perte d'activité cardiaque efficace.

Clinique

La fibrillation ventriculaire induit inéluctablement en quelques secondes une perte de connaissance +- convulsions, une cyanose, une révulsion oculaire et un arrêt cardio-circulatoire devenant rapidement irréversible en l'absence d'intervention.

Etiologies

  • Aiguës :
    • Electrocution, intoxications médicamenteuses (digitaliques, antiarythmiques), troubles électrolytiques (hypokaliémie ++, hypercalcémie, acidose,…), insuffisance cardiaque aiguë, syndrome coronarien aigu
    • Cardiopathies ischémiques, dilatées ou hypertrophiques, dysplasie arythmogène du ventricule droit, valvulopathies acquises évoluées, syndrome du QT long, syndrome de Wolff-Parkinso-White
  • FV idiopathique

Electrocardiogramme

Activité anarchique irrégulière (de fréquence très variable jusqu'à 600 impulsions/ minute) sans QRS identifiable. Initialement, elle peut prendre l'aspect d'une tachycardie ventriculaire polymorphe. En l'absence d'intervention, la FV laissera place à un tracé plat.

Fibrillation ventriculaire (FV)

Prise en charge thérapeutique - Traitements

  • En urgence : cf prise en charge d'un arrêt cardiaque
  • La prévention des récidives est similaire à celle de la tachycardie ventriculaire

Auteur(s)

Dr Shanan Khairi, MD