Etats pauci-relationnels, végétatifs et mutismes akinétiques

Les états végétatifs sont définis par la perte des fonctions de communication mais avec la persistance des fonctions neurovégétatives (assurant les fonctions vitales).

Les états pauci-relationnels se caractérisent par un état sévèrement déficitaire mais l'existence d'au moins une fonction de communication. Une forme particulière en est le mutisme akinétique qui se caractérise par une atteinte sévère de l'intention et de l'initiation (il persiste généralement une ouverture spontanée des yeux associée à des mouvements de poursuite visuelle. Des réponses motrices ou des verbalisations à la demande sont cependant rarement observées - même des codes oculaires - et, dans ce cas, sont inconstantes).

Ces états peuvent être présents d'emblée (dans ce cas, le diagnostic différentiel avec des troubles psychogène n'est pas toujours aisé) ou suivre un coma. Ils résultent de lésions bithalamiques ou hémisphériques diffuses et se distinguent des comas par l'absence de risque neurovégétatif (arrêt respiratoire, instabilité hémodynamique), la fréquente possibilité de sevrage d'une ventilation mécanique et un meilleur pronostic de récupération fonctionnelle sur le long terme. Ce pronostic