Endophtalmie

L'endophtalmie ou endophtalmite est une infection raren touchant les tissus interne du globe oculaire, mais sérieuse car peut avoir pour conséquence la perte de la vision en 24 à 48 heures.

Elle peut être d’origine endogène, en général suite à une endocardite ou une autre infection septicémiante. Il faut exclure une endocardite (hémocultures, échographie, sérologies). La liste d’agents possibles est très large. Attention en particulier à Candida albicans.

D’origine exogène, elle est le plus souvent postopératoire ou traumatique. La flore post-opératoire comprend S aureus, Streptococcus pyogenes, Bacillus dans les formes précoces (les plus aigües); et P acnes ou SCN dans les formes tardives (plusieurs semaines ou mois).

Dans les cas de traumatisme, les agents étiologiques comprennent un large éventail de microorganismes dont Bacillus, Clostridium, S aureus, mais aussi fréquemment des champignons.

Tout oeil rouge douloureux survenant dans un contexte de chirurgie oculaire de moins de un an doit faire suspecter une endophtalmie.

Traitement

La pénétration des antibiotiques en intraoculaire est médiocre. Pour cette raison, on pratique une injection intravitrée d’une association anti Gram positif et anti Gram négatif (vancomycine + [amikacine ou ceftazidime]). On associe souvent des antibiotiques par voie intraveineuse mais dont l’apport thérapeutique n’est pas démontré actuellement. On réalise éventuellement une vitrectomie. Le pronostic reste mauvais et la majorité des patients conserveront d’importantes séquelles. 

Auteur(s)

Pr Baudouin Byl, MD, PhD

Dr Shanan Khairi, MD