Dégénérescence cérébelleuse éthylique (alcoolique)

Rare < carences nutritionnelles et toxicité directe de l'alcool. Survient surtout après > 140 g d'alcool/j durant > 10 ans avec une malnutrition.

Clinique : installation ++ sur qq sem / mois, parfois sur des années, parfois sur qq j. Ataxie ++ tronculaire (atteinte vermienne), à la marche et troubles de la coordination des MI. Peut se voir rarement et tardivement : dysarthrie, tremblement et troubles de la coordination des MS, diplopie intermittente, nystagmus. Le DD est difficile avec un Wernicke frustre limité à une ataxie, une intoxication chronique aux sédatifs, une MSA.

L'IRM montre généralement une atrophie cérébelleuse (! Une atrophie cérébelleuse asymptomatique et d'importance variable est présente chez ≈ 25% des éthyliques au long cours !)

Pas de traitement spécifique. Stabilisation en cas d'arrêt de la consommation d'alcool et d'amélioration de la nutrition (rares cas d'améliorations partielles).

Auteur(s)

Dr Shanan Khairi, MD