Coproporphyrie héréditaire

La coproporphyrie héréditaire est une forme exceptionnelle de porphyries de transmission autosomique dominante. 19 mutations de sévérités très variables sont connues. Elle se caractérise par un déficit en coprogénoxydase.

Clinique

  • Révélation post-pubertaire. Evolution par poussées, ++ déclenchées par des prises médicamenteuses/ la grossesse.
  • Le plus svt asymptomatique/ de découverte tardive.
  • Photosensibilisation (30%) : éruption vésicobulleuse des zones découvertes évoluant vers des cicatrices déprimées
  • Signes viscéraux inconstants, pouvant menacer le pronostic vital : d+ abdos, ictère, signes neuropsychiques, rare atteinte respi, neuropathie périphérique
  • Evolution généralement bénigne, danger lors des poussées viscérales

Examens complémentaires

  • Biologie : sp excepté un dosage de coprogen oxydase abaissé de 50% et une possible perturbation des enzymes hépatiques lors des poussées
  • Urines : élévation des PGB/ AAL/ coproporphyrines au cours des poussées (sinon [sub]-normales)
  • Selles : possible élévation de la  copro III
  • Biopsie
  • Analyse ADN

Prise en charge thérapeutique - Traitements

  • Eviction stricte des facteurs déclenchants. Pas de traitement spécifique efficace démontré.
  • Lors des poussées : perfusions d'hématine, antidouleurs, sérum glucosé

Auteur(s)

Dr Shanan Khairi, MD