Augmentation de l'activité des phosphatases alcalines

Une augmentation isolée de l'activité des phosphatases alcalines (PAL) traduit de règle un remodelage osseux déséquilibré en faveur de l'activité ostéoclastique. A noter qu'outre les situations pathologiques évoquées par la suite, on peut également observer une augmentation isolée des PAL :

  • Au cours de l'adolescence : traduit l'intense activité ostéoblastique physiologique, PAL rarement supérieures à 2 x la normale
  • Suite à la ménopause ou l'andropause, les PAL atteignent généralement les normes supérieures mais les dépassent cependant rarement → bilan hormonal et envisager traitement hormonal substitutif
  • Dans de nombreuses maladies, une cholestase biologique peut débuter par une augmentation isolée de l'activité des PAL (ex : pseudo-polyarthrite rhumatoïde) → en cas de 1er bilan négatif, faire un bilan de cholestase.

L'augmentation conjointe de l'activité des PAL, des Gamma Glutamyl Transpeptidases (GGT) et de la biluribinémie constitue un syndrome de cholestase biologique, dont le bilan est différent et abordé dans un chapitre spécifique.

Bilan et orientation diagnostique

Augmentation de l'activité des phosphatases alcalines (PAL) - algorithme diagnostique

Auteur(s)

Dr Shanan Khairi, MD