Antiviraux contre les infections respiratoires virales

Inhibiteurs de la protéine M2

Il s’agit de l’amantadine, utilisée jusqu’il y a peu dans le traitement de la grippe (uniquement influenza A)  – n’est plus commercialisée en Belgique.

 

Inhibiteur de la neuraminidase

L’oseltamivir est un inhibiteur de la neuraminidase (présente à la surface des virus influenza A et B). Cette enzyme joue un rôle essentiel dans le relargage des particules virales au départ de la cellule infectée (interaction entre la neuraminidase et l’hémagglutinine). L’oseltamivir est actif sur les 9 sous-types de neuraminidase.

 

Indication
  • Prophylaxie de l’infection à influenza. Peut être envisagée dans certaines indications (75 mg/ jour pendant la durée à protéger – plusieurs semaines)
  • Traitement de l’infection : l’oseltamivir (75 mg X 2 pdt 5 jours) réduit la symptomatologie et la durée de celle-ci si pris dans les 48 premières heures des signes cliniques. Une étude récente observationnelle suggère une diminution de la mortalité dans les formes sévères. La durée de la contagiosité est également réduite.

Effets secondaires : bien toléré, pas d’effet fréquent sévère.

Attention : souches résistantes suite à exposition au traitement.

[1]



[1] Traitement de l’infection virus respiratoire syncitial

La ribavirine est un analogue de la guanosine, utilisée en aérosol dans les infections à RSV, et par voie orale dans le traitement de l’hépatite C chronique.

Le palivizumab est un anticorps monoclonal utilisé dans la prophylaxie des infections à RSV chez les enfants à haut risque.

Auteur(s)

Pr Baudouin Byl, MD, PhD

(Mis en forme, revu et modifié par Dr Shanan Khairi, MD)