Angiodysplasies digestives

Les angiodysplasies digestives sont des lésions artério-veineuses dégénératives situées le plus souvent au niveau du colon droit et du caecum. Elles sont la cause de 5 à 10% des hémorragies digestives basses mais représenteraient la première cause d’hémorragies digestives "occultes" (30% selon des séries anatomo-pathologiques). La majorité des cas concernent les patients de plus de 50 ans. Une possible association à une sténose aortique (jusqu'à 25% des cas selon les séries) est très contestée.

Clinique

Les manifestations des angiodysplasies digestives sont des hémorragies digestives basses (90% de résolution spontanée) récidivantes d’importances variables. La survenue d'hémorragies massives avec état de choc est rare.

L'évocation diagnostique se fait sur base de la répétition d'hémorragies digestives basses ou, fréquemment, dans le cadre d'un bilan suivant la découverte incidentelle d'une anémie.

Examens complémentaires

La biologie retrouve fréquemment une anémie chronique légère à modérée de type ferriprive.

Les principaux examens utiles demeurent l’endoscopie et l’artériographie (tronc coeliaque et artères mésentériques), bien que les reconstructions tomodensitométriques semble s’avérer prometteuses. En cas de négativité et de forte suspicion clinico-biologique, un SPECT aux globules rouges marqués au Tc peut identifier une source de saignement occulte.

Prise en charge thérapeutique - Traitements

Outre les mesures purement supportives en cas d'anémie mal tolérée, le type de traitement sera fonction de la symptomatologie, de son caractère récidivant, de l’étendue de l’angiodysplasie, de l’âge et de l’état général du patient.

  • Angiodysplasie asymptomatiques de découverte fortuite : abstention. Simple suivi clinique.
  • Symptomatique chez un patient très âgé ou fragile : envisager un traitement médical (octréotide 2 x 0,1 mg SC ou vasopressine IV) et éviction des anticoagulants et antiplaquettaires hors indications absolues
  • Autres cas : traitements endoscopiques (sclérothérapie, laser,…)
    • Hémorragies abondantes et récidivantes malgré un traitement endoscopique : résection segmentaire chirurgicale

Auteur(s)

Dr Shanan Khairi, MD