Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks

Anévrismes fémoraux

Les anévrismes fémoraux sont définis comme des dilatations localisées intéressant toutes les tuniques artérielles et dont le diamètre dépasse de > 50% le segment sus-jacent ou les normes de référence (variable selon la localisation). Ils sont généralement situés sur la fémorale commune.

Ils sont généralement asymptomatiques mais peuvent être découverts dans le cadre de bilans systématiques (ex : recherche d'anévrismes périphériques après un diagnostic d'anévrisme de l'aorte abdominale), de la survenue de complications ("orteils bleus, ischémie aiguë du membre concerné) ou, plus rarement, suite à la palpation d'une tuméfaction éventuellement soufflante.

Leurs étiologies sont celles de tout anévrisme artériel. Ils sont cependant généralement d'origine athéromateuse.

Leurs complications sont celles de tout anévrisme mais dominées par les complications thrombo-emboliques (risque d'ischémie aiguë des membres inférieurs). Pour mémoire, citons la possiblité d'une compression du nerf fémoral (pouvant être révélatrice par une cruralgie). En outre, on retrouve fréquemment d'autres lésions vasculaires dont jusqu'à 40% d'artériopathie oblitérante des membres inférieurs (partage des facteurs de risque athéromateux).

Le bilan se limite généralement à une échographie-doppler. Tout autre examen (recherche d'une étiollogie particulière ou d'autres lésions vasculaires) ne se justifie qu'en cas de contexte clinique évocateur.

Leur prise en charge dépend de leur étiologie, de leur morphologie et de leurs éventuelles complications. Dans la grande majorité des cas (origine athéromateuse, anévrismes compliqués,...), il comprendra cependant une chirurgie (mise à plat et prothèse ou pontage). Certaines situations (ex : anévrismes infectieux ou inflammatoires non compliqués) peuvent éventuellement justifier un traitement médical seul (antibiothérapie, corticothérapie,...) et un suivi échographique en première intention. En outre, traitement étiologique et des facteurs de risque vasculaires le cas échéant.

A noter que les pseudo-anévrismes fémoraux (collection sanguine secondaire à une perte d'intégrité vasculaire et contenue par les tissus avoisinants) sont plus fréquents et justifient généralement une prise en charge médicale en première intention (compression et injection de thrombine) et une chirurgie en cas d'échec.

Pour plus d'informations quant aux étiologies plus rares et complications, voir également :

Loupe.png  Voir l'article détaillé : Anévrismes viscéraux
Loupe.png  Voir l'article détaillé : Ischémie aiguë des membres inférieurs

Quant aux pathologies associées (partageant les mêmes facteurs de risque), voir également :

Loupe.png  Voir l'article détaillé : Artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI)
Loupe.png  Voir l'article détaillé : Accidents vasculaires cérébraux ischémiques artériels
Loupe.png  Voir l'article détaillé : Acide acétylsalicylique, IEC, statines et risque cardio-vasculaire
Loupe.png  Voir l'article détaillé : Hypertension artérielle
Loupe.png  Voir l'article détaillé : Infarctus mésentérique, colite ischémique et angor abdominal
Loupe.png  Voir l'article détaillé : Coronopathies - cardiopathies ischémiques
Loupe.png  Voir l'article détaillé : Pathologie athéroscléreuse supra-aortique

Auteur(s)

Shanan Khairi, MD

Wikimedecine est réalisé dans un but non lucratif et ne dépend d'aucun subside. Sa réalisation a été faite sur fonds propres qui ne suffisent cependant plus à assumer ses frais de fonctionnement sans recourir à la publicité. Pour cette raison, nous demandons à nos lecteurs qui estiment utile qu'il perdure et s'améliore de nous aider au travers de dons ou de l'achat de livres du site.
Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks
Suivez le site
Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter Suivez nous sur dailymotion
Partagez l'article
Partagez l'article sur Facebook