Aminoglycosides

Les aminoglycosides sont de puissants antibiotiques efficaces sur de nombreux germes aérobies tant Gram négatifs que Gram positifs. Ce sont des bactéricides rapides, pourvus d’un effet postantibiotique important et agissant en synergie avec les b-lactames et les glycopeptides.

Parmi les aminoglycosides disponibles, l’amikacine a le spectre le plus large (c-à-d résiste mieux aux enzymes hydrolysant les aminosides), mais certaines enzymes, à l’inverse, hydrolysent plus facilement l’amikacine que la gentamicine ou la tobramycine.

Ils sont indiqués en bithérapie :

  • dans le traitement des endocardites
  • dans les schémas de traitements chez les neutropéniques quand la b-lactames ne possède que peu ou pas d’effet postantibiotique
  • dans le traitement de sepsis sévères, chocs en début de traitement
  • en bithérapie pour des infections à germes réputés difficiles (infections à Pseudomonas aeruginosa par exemple)
  • dans le traitement d’infection à germes MDR en associations variables

Attention :

  • Ils sont très toxiques (néphrotoxicité, ototoxicité parfois irréversibles). Ils doivent donc être utilisés avec parcimonie. Leurs taux sanguins doivent être monitorés.
  • Il n’y a en principe pas de place pour une monothérapie aux aminoglycosides.

Pour rappel, deux aminosides à indication particulière :

  • spectinomycine : trt de la gonorrhée
  • paromomycine : trt de la giardase

Auteur(s)

Pr Baudouin Byl, MD, PhD

(Mis en forme, revu et modifié par Dr Shanan Khairi, MD)