Wikimedecine ne dépend d'aucun subside. Sa réalisation a été faite sur fonds propres qui ne suffisent plus à assumer ses frais de fonctionnement sans recourir à la publicité. Pour cette raison, nous demandons à nos lecteurs qui estiment utile qu'il perdure de nous aider au travers de dons ou de l'achat de livres du site.
Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks

Trauma oculaire

Les trauma oculaires sont susceptibles d'entraîner des lésions dont la sémiologie est souvent peu spécifique. Le diagnostic est essentiellement anamnestique.

Corps étranger externe cornéo-conjonctival

→ gêne importante ou douleur intense, permanente, survenue au travail manuel ++ (intervalle libre variable) + photophobie + larmoiement et blépharospasme.

→ instiller un collyre anesthésique et coloré → examen du globe oculaire et de l'envers de la paupière supérieure → retirer le corps étranger à l'aide d'un coton stérile → collyre antibiotique pendant quelques jours + consultation ophtalmologique

En cas de corps étranger cornéen ou inexpugnable → ne pas s'obstiner à essayer de le retirer, prescrire un collyre anesthésique + antibiotique, cache oculaire, consultation ophtalmologique

Brûlures oculo-palpébrales

Brûlures thermiques

Par flamme, jet de vapeur, projection de métal en fusion,…

Le plus fréquent = brûlures palpébrales isolées → traitement d'une brûlure cutanée.

Les brûlures du globe oculaire sont rares mais peuvent se présenter par une simple hyperhémie évoluant jusqu'à une nécrose. Dans tous les cas : calmants par voie générale, mydriatiques, pommade antibiotique → consultation ophtalmologique dont le degré d'urgence dépend des lésions constatées.

Brûlures chimiques

Par acides (chlorhydrique, nitrique, sulfurique) ou bases (soude, ammoniaque, potasse, chaux, ciments)

Fréquents → lavage oculaire systématique immédiat durant 30 minutes au sérum physiologique. Examen ensuite, hospitalisation si nécessaire.

Héliotraumatismes

Responsables principalement de lésions cornéennes, parfois rétiniennes. ++ post-séjour à la montagne ou près d'un plan d'eau et absence de lunettes solaires. Aspect de kératite ponctuée superficielle à l'examen à la fluorescéine → collyres cicatrisants et antiseptiques + pansement occlusif. Consultation ophtalmologie en cas de doute diagnostic ou d'absence d'amélioration rapide.

Dans certains cas se développeront des séquelles (baisse d'acuité visuelle, scotome)… aucun traitement ne peut empêcher leur survenue…

Coup d'arc

Consultation souvent nocturne aux urgences du fait d'un fréquent intervalle libre de 4 à 6 heures → douleurs + photophobie majeure +- blépharospasme. Soudure dans les heures précédentes. Aspect de kératite ponctuée superficielle bilatérale et diffuse avec hyperhémie conjonctivale.

→ pommade antiseptique, collyres cicatrisants, mydriatique temporaire, occlusion oculaire.

Contusion orbitaire

→ Hématome palpébral fréquent. Recherche systématique d'une contusion oculaire associée.

  • Atteintes du segment antérieur : ulcérations cornéennes visibles sous fluorescéine, hyphéma (sang dans le segment antérieur), mydriase, décentrement pupillaire, luxation du cristallin, cataracte post-traumatique, hypertonie oculaire, glaucome aigu
  • Atteintes du segment postérieur (++ diminution de l'acuité visuelle, intervenir sans délai !) : hémorragie du vitré (diminution de la lueur pupillaire), œdème rétinien postérieur (rétine blanchâtre, hémorragies diffuses), décollement de la rétine

Rechercher à l'anamnèse et la clinique :

  • Diplopie → hématome d'une gaine musculaire ? incarcération musculaire ?
  • Enophtalmie → fracture du plancher ?
  • Décalages osseux avec douleur exquise → fracture du rebord orbitaire ?
  • Emphysème sous-cutané → effraction sinusienne ?
  • Hypo/anesthésie du territoire sous-orbitaire 

Radiographies crâne face et profil systématiques. CT-scanner du massif facial en cas de signes de solution de continuité osseuse

Traitements :

  • Hématome palpébral isolé → anti-inflammatoires systémiques + locaux
  • Fracture → avis spécialisé immédiat pour compléter bilan en vue d'une chirurgie dans les jours suivants
  • Toute atteinte traumatique du segment antérieur ou postérieur → avis ophtalmologique immédiat

Plaies perforantes oculaires

++ post accident de roulage ou rixe.

Tout signe de plaie perforante, même discrète, impose : antibiothérapie per os (quinolones de 2ème génération, fosfomycine), pansement occlusif → avis ophtalmologique immédiat → chirurgie à envisager en cas d'hypotonie oculaire, de déformation pupillaire, d'extériorisation des structures internes,… 

Une imagerie peut aider au diagnostic (jamais d'IRM vu le risque de présence d'un corps étranger métallique).

Plaies palpébrales

→ nettoyage des paupières au sérum physiologique

  • Suspicion plaie oculaire ou de la glande lacrymale (plaie partie interne) → avis ophtalmologique immédiat
  • Plaie horizontale épidermique → pas de suture
  • Plaie profonde de la paupière supérieure → suture plan par plan (éviter ptosis séquellaire)
  • Plaie du bord externe → suture soigneuse (éviter colobome, ectropion ou distichiasis séquellaire)

Exophtalmie post-traumatiques

Dans ce cas, rechercher systématiquement (CT-scanner du crâne) :

  • Fistule carotido-caverneuse (++ exophtalmie pulsatile, éventuel souffle, dilatation des vaisseaux conjonctivaux)
  • Méningo-encéphalocèle (hernie méningée dans l'orbite, parfois pulsatile)

Auteur(s)

Shanan Khairi, MD

Wikimedecine est réalisé dans un but non lucratif et ne dépend d'aucun subside. Sa réalisation a été faite sur fonds propres qui ne suffisent cependant plus à assumer ses frais de fonctionnement sans recourir à la publicité. Pour cette raison, nous demandons à nos lecteurs qui estiment utile qu'il perdure et s'améliore de nous aider au travers de dons ou de l'achat de livres du site.
Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks
Suivez le site
Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter Suivez nous sur dailymotion
Partagez l'article
Partagez l'article sur Facebook

Les vidéos du site

L'usage du site, tant pour les visiteurs disposant de qualifications médicales que les autres, suppose avoir pris connaissance de ses Avertissements, de sa Politique de confidentialité et de sa FAQ.