Wikimedecine est réalisé dans un but non lucratif et ne dépend d'aucun subside. Sa réalisation a été faite sur fonds propres qui ne suffisent cependant plus à assumer ses frais de fonctionnement sans recourir à la publicité. Pour cette raison, nous demandons à nos lecteurs qui estiment utile qu'il perdure et s'améliore de nous aider au travers de dons ou de l'achat de livres du site.
Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks

Les élections présidentielles françaises vont avoir lieu dans un contexte de gauche déchirée et de droite implosée, particulièrement propice à la montée de mouvements néo-fascistes. Nous devons rappeler que la santé ne relève pas que de l'exercice de la médecine. Elle relève de la liberté, de la création et de l'amélioration de nos conditions physiques, mentales et sociales. Le programme du Front National apparaît incompatible avec cet objectif. Nous demandons à nos lecteurs de s'en souvenir lors de leur vote.

Score de Glasgow-Liège

Le score de Glasgow (évaluant l'état de conscience), coté sur 15, et le score de Liège (explorant l'intégrité du tronc cérébral), coté sur 5, ont été validés pour évaluer le pronostic et pour le suivi clinique des traumatisés crâniens. Ils présentent une grande reproductibilité inter-observateurs malgré certaines difficultés nécessitant une standardisation de pratiques au sein d'un même service (définition du type et de l'intensité du stimuli, prise en compte d'éventuels handicaps ou barrières linguistiques) et l'exclusion de diagnostics différentiels aux troubles de la conscience susceptibles de mimer un coma (mutisme akinétique et troubles fonctionnels, locked-in syndrome,...).

Le score de Glasgow est cependant largement utilisé, sans evidence, pour le suivi de tout patient présentant des troubles sévères de la vigilance. Il faut rappeler qu'il n'est pas adapté à l'évaluation pronostique et au suivi de troubles de la vigilance entrant dans le cadre d'un syndrome confusionnel ou d'origine toxico-métabolique, l'état de vigilance étant particulièrement fluctuant dans ces conditions.

De façon arbitraire, on définit un coma par un score de Glasgow inférieur ou égal à 8/ 15, ce qui peut recouvrir des réalités cliniques bien différentes. La réalisation du score de Liège, malaisée et potentiellement dangereuse (induction de bradycardies voire d'arrêts cardiaques), a peu d'utilité et ce d'autant moins au vu des progrès de l'imagerie structurelle et fonctionnelle.

Pour chaque item, la réponse à retenir est la meilleure obtenue lors de l'examen clinique. A noter enfin que les items "flexion" et "extension" stéréotypées concernent les membres supérieurs (la réponse des membres inférieurs pouvant être absente ou l'inverse de celle des membres supérieurs) et correspondent respectivement aux postures classiques de "décortication" (souffrance sévère sous-corticale) et de "décérébration" (souffrance sévère du tronc cérébral).

Les scores de Glasgow et score de Liège peuvent être téléchargés sous forme de pdf : Glasgow.pdf

Score de Glasgow-Liège

Loupe.png  Voir l'article détaillé : Troubles de la vigilance
Loupe.png  Voir l'article détaillé : Trauma crâniens

Auteur(s)

Shanan Khairi, MD

Bibliographie

Born JD et al., Relative prognostic value of best motor response and brain stem reflexes in patients with severe head injury, Neurosurgery, vol. 16, no 5,‎ 1985, 595-601

Teasdale G et al., Assessment of coma and impaired consciousness : a practical scale, Lancet, 1974, 81-4

Wikimedecine est réalisé dans un but non lucratif et ne dépend d'aucun subside. Sa réalisation a été faite sur fonds propres qui ne suffisent cependant plus à assumer ses frais de fonctionnement sans recourir à la publicité. Pour cette raison, nous demandons à nos lecteurs qui estiment utile qu'il perdure et s'améliore de nous aider au travers de dons ou de l'achat de livres du site.
Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks

Les vidéos du site

L'usage du site, tant pour les visiteurs disposant de qualifications médicales que les autres, suppose avoir pris connaissance de ses Avertissements, de sa Politique de confidentialité et de sa FAQ.