Wikimedecine est réalisé dans un but non lucratif et ne dépend d'aucun subside. Sa réalisation a été faite sur fonds propres qui ne suffisent cependant plus à assumer ses frais de fonctionnement sans recourir à la publicité. Pour cette raison, nous demandons à nos lecteurs qui estiment utile qu'il perdure et s'améliore de nous aider au travers de dons ou de l'achat de livres du site.
Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks

Les élections présidentielles françaises vont avoir lieu dans un contexte de gauche déchirée et de droite implosée, particulièrement propice à la montée de mouvements néo-fascistes. Nous devons rappeler que la santé ne relève pas que de l'exercice de la médecine. Elle relève de la liberté, de la création et de l'amélioration de nos conditions physiques, mentales et sociales. Le programme du Front National apparaît incompatible avec cet objectif. Nous demandons à nos lecteurs de s'en souvenir lors de leur vote.

Hypokaliémie

Une hypokaliémie est définie par une kaliémie < 3,5 mmol/ l, sous réserve des normes propres au laboratoire de référence.

Clinique

Une hypokaliémie est généralement symptomatique à < 3 mmol/ l : troubles psychiques et de la vigilance, ralentissement du transit digestif, constipation, iléus, faiblesse, rhabdomyolyse, hypertension artérielle, hypotonie, paralysie flasque, polyurie, polydipsie, dépression respiratoire, troubles du rythme cardiaque jusqu'à la fibrillation ventricullaire et risque de mort subite.

Une hypokaliémie est présente chez 20% des malades en USI.

Examens complémentaires

  • Biologie : ionogramme, aldostérone, rénine, cortisol, glycémie (intolérance au glucose)
  • Urines de 24h : ionogramme
  • Gazométrie : alcalose métabolique
  • Electrocardiogramme (ECG) : ondes T aplaties, sous-décalage ST, ondes U (marqueur de risque de mort subite !), fusion des ondes T et U.

Algorithme diagnostique

Hypokaliémie - Algorithme diagnostique

Prise en charge thérapeutique - Traitements

NB : 1 g KCl = 13 mEq de potassium

  • Une hypomagnésémie est souvent associée, son contrôle est indispensable pour équilibrer correctement le K.
  • Traitement étiologique si possible
  • Arrêter tout traitement hypokaliémiant et digitalique
  • Régime riche en K (jus d’orange, pamplemousse, banane, fruits secs, légumes, choocolat)

Hypokaliémie modérée (> 2 mmol/ l) :

  • KCl per os : 1-6 x gélules/ ampoules de 8 mmol/ 24 heures
  • Les sels alcalins (bicarbonate, citrate ou gluconate de K) ne sont utiles qu’en cas d’acidose métabolique associée (rare)

Hypokaliémie sévère (< 2 mmol/ l) :

  • Prévenir intensiviste
  • KCl IV 6-12 g/ 24 heures avec un débit maximum de 1,5 g/ heure et concentration maximale de 40 mmol/ l dans une solution saline ou glucosée
  • Si troubles du rythme :
    • Associer MgCl2 ou MgSO4 IV 2-3 g IV puis 1g/ heure durant 12-24 heures
  • Cardiomonitoring continu

Auteur(s)

Shanan Khairi, MD

Wikimedecine est réalisé dans un but non lucratif et ne dépend d'aucun subside. Sa réalisation a été faite sur fonds propres qui ne suffisent cependant plus à assumer ses frais de fonctionnement sans recourir à la publicité. Pour cette raison, nous demandons à nos lecteurs qui estiment utile qu'il perdure et s'améliore de nous aider au travers de dons ou de l'achat de livres du site.
Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks

Les vidéos du site

L'usage du site, tant pour les visiteurs disposant de qualifications médicales que les autres, suppose avoir pris connaissance de ses Avertissements, de sa Politique de confidentialité et de sa FAQ.