Wikimedecine est réalisé dans un but non lucratif et ne dépend d'aucun subside. Sa réalisation a été faite sur fonds propres qui ne suffisent cependant plus à assumer ses frais de fonctionnement sans recourir à la publicité. Pour cette raison, nous demandons à nos lecteurs qui estiment utile qu'il perdure et s'améliore de nous aider au travers de dons ou de l'achat de livres du site.
Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks

Atteintes neurologiques d'infections systémiques : botulisme

= maladie < ingestion de toxine botulinique produite par les spores de Clostridium botulinum, bacille gram + anaérobie ubiquitaire dans les sols et les eaux. Exceptionnel.

Mode de transmission :

  • Ingestion d'un aliment (tous les aliments peuvent être impliqués, FF = préparations artisanales, absence de conservateurs, conservation dans des conditions d'anaérobiose, conserves avariées) contenant les spores / la toxine = le plus fqt. ++ toxi-infections collectives.
  • Contamination d'une plaie par les spores / injection IV (toxs)
  • Ingestion directe de spores (++ enfants)
  • Botulisme iatrogène

7 types de toxines (A à G) de caractéristiques sérologiques différentes, détruite par 10 min à 100°C / 30 min à 80°C. Les spores peuvent résister qq h à 100°C.

Clinique

Botulisme alimentaire

! absence habituelle de signes généraux (pas de fièvre / DEG / trouble de la conscience) hors pathos intercurrentes !

  • Incubation de qqh à qq j (si courte = péjore le pronostic).
  • Phase d'invasion (24-48h) :
  • Signes digestifs (> 33%) aspécifiques : N+, V+ +- diarrhée / d+ abdos = gastro-entérite non fébrile
  • Signes ophtalmologiques : paralysie de l'accomodation (presbytie aiguë)
  • Signes neurologiques : dysphagie ++
  • Phase d'état – signes ophtalmologiques et neurologiques :
  • Paralysie de l'accomodation (presbytie aiguë)
  • Troubles de l'oculomotricité intrinsèque : mydriase aréactive, ++ bilat
  • Troubles de l'oculomotricité extrinsèque : diplopie par paralysie III / IV / VI +- nystagmus
  • Tableau de paralysie descendante bilatérale et symétrique : atteinte des paires crâniennes avec tableau bulbaire : dysphagie, dysarthrie et dysphonie → "faiblesse" / parésie des membres bilat prédominant aux MI → parésie des muscles respi avec risque de défaillance respi aiguë
  • Signes dysautonomiques : xérostomie, xérophtalmie, constipation, dysurie / rétention urinaire, hypoTA orthostatique, arythmies (++ tachycardie sinusale) avec risque d'ARCA

Complications : ++ infections favorisées par le tarissement des sécrétions et fausses dégluts (conjonctivites, stomatites, pharyngites, parotidites, broncho-inhalations,…) + iatrogènes.

Evolution généralement favorable, mortalité de 5-10% (++ troubles cardio-respis, iatrogène et nosocomial).

Botulisme infantile

++ enfants < 6 mois < colonisation digestive par C. botulinum → signes digestifs (++ constipation, anorexie) → léthargie, faiblesse, incapacité à téter, atonie +- paralysie des nerfs crâniens.

Botulisme d'inoculation

< infection d'une plaie par C. Botulinum < trauma / drogues IV. Tableau similaire au botulisme alimentaire sans signe digestif.

Exceptionels cas iatrogènes (injection de toxines botuliniques), modérés et spontanéments régressives.

Diagnostic

Le diag est essentiellement clinique → difficile vu rareté et signes précoces peu Sp. A suspecter devant un tableau digestif suivi de troubles ophtalmo/ neuro en l'absence de fièvre et de syndrome inflammatoire.

  • Biol courante / EEG / PL / CT cérébral → normaux. Pas de Sd inflammatoire !!! → intérêt seulement pour DD
  • EMG → aN inconstantes évoquant un blocage de la jonction neuromusculaire.
  • Prélèvements sanguin + vomissements + selles + aliment suspect → mise en évidence toxine et / bactérie inconstante.

Diagnostic différentiel

  • Gastro-entérites pour les formes précoces : pas de signe neuro, Sd inflammatoire, fièvre
  • Myasthénie : pas de signe digestif, pas de signe dysautonomique, évolution chronique
  • Lambert-Eaton : évolution insidieuse
  • PNP aiguës type Guillain-Barré : paralysies généralement ascendantes
  • Miller-Fisher : présence d'une ataxie et d'une aréflexie

Prise en charge thérapeutique - Traitements

Déclaration obligatoire. Contacter toute personne ayant partagé un repas suspect.

Critère des formes graves nécessitant une admission à l'USI :

  • Paralysie respiratoire
  • Troubles de la déglutition
  • Arythmies

Traitement symptomatique :

  • Syndrome sec → aérosols, brumisateurs, larmes artificielles
  • Dysphagie → sonde NSG
  • Signes de défaillance respi → intubation et VA
  • Discuter (pas d'EBM) 3,4-diaminopyridine 5-15 mg 3-4x/j PO / chlorhydrate de guanidine 10-35 mg/kg/j PO

Traitement étiologique – pas d'EBM → à discuter pour les formes graves (sérothérapie entérale ? sérothérapie IV ? ABth (Pen G 3 M U 6x/j IV – si all pen : métronidazole 500mg 3x/j IV) – seul intérêt démontré = formes sur infection d'une plaie).

Auteur(s)

Shanan Khairi, MD

Wikimedecine est réalisé dans un but non lucratif et ne dépend d'aucun subside. Sa réalisation a été faite sur fonds propres qui ne suffisent cependant plus à assumer ses frais de fonctionnement sans recourir à la publicité. Pour cette raison, nous demandons à nos lecteurs qui estiment utile qu'il perdure et s'améliore de nous aider au travers de dons ou de l'achat de livres du site.
Découvrez nos livres et ebooksDécouvrez nos livres et ebooks
Suivez le site
Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter Suivez nous sur dailymotion
Partagez l'article
Partagez l'article sur Facebook

Les vidéos du site

L'usage du site, tant pour les visiteurs disposant de qualifications médicales que les autres, suppose avoir pris connaissance de ses Avertissements, de sa Politique de confidentialité et de sa FAQ.